Incubateur, accélérateur ou accélérateur industriel ?

Mai 20, 2019
Fannie MULAS

Aujourd’hui, il n’a jamais été aussi facile de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Bon nombre de structures existent pour accompagner les porteurs de projets : incubateur, fab lab, accélérateur d’innovation, accélérateur financier, accélérateur industriel … Alors quel partenaire pour quelle étape ? 

 

Tableau de bord avion accélérateur industrielD’une manière générale, les incubateurs sont la première étape pour les porteurs de projets en proposant un accompagnement de l’idée jusqu’au concept.

L’accélérateur va, quant à lui, prendre le relai du concept jusqu’à la start-up. Il assiste le travail de construction de l’offre, la connaissance des marchés, le développement du business et les premières recettes. Enfin, l’accélérateur industriel intervient sur le produit lui-même pour que ce dernier puisse être facilement fabricable en grande série. On parlera alors d’industrialisation. 

L’incubateur 

Avec l’incubateur, les porteurs de projets bénéficient d’un accompagnement pour les aider à structurer leur business plan. Ces conseils portent tant sur le choix du statut juridique, que les choix comptables ou marketing. Par ailleurs, les incubateurs accueillent les start-up (location de bureau et/ou mise à disposition de locaux techniques) et organisent des rencontres professionnelles entre leurs partenaires et les start-up. 

L’accélérateur 

Souvent confondu avec l’incubateur, l’accélérateur se distingue par la rapidité de son programme d’accompagnement et par la place qui est faite au mentorat. Une sorte de mission commando, sous forme de programmes et d’ateliers. Dans ce cas-là, la start-up existe déjà. Le programme est orienté principalement sur le business. L’objectif, à la fin du programme d’avoir un accès démontré à des marchés et de réaliser du chiffre d’affaires. 

L’accélérateur industriel  

Aux côtés de l’incubateur et de l’accélérateur, l’accélérateur industriel accompagne la start-up sur la définition et la réalisation de sa stratégie d’industrialisation. Le programme d’accélération industrielle est une course de fond. Il est étalé sur plusieurs trimestres, de la conception jusqu’à la montée en cadence du produit. Ce programme est exécuté par une équipe experte qui conduit et réalise les actions. Ainsi, la start-up peut redistribuer ses ressources et se focaliser sur les tâches à plus haut rendement pour elle. 

Concrètement, il s’agit de repartir du prototype qui n’a pas été pensé pour être fabriqué à grande échelle. L’idée est de revoir sa conception. L’objectif est de pouvoir l’assembler à moindre coût, en grande quantité et de manière fiable et répétable. Les principales étapes durant cette phase sont : 

  • Diagnostic de l’existant : coût, niveau de fiabilité
  • Définition des priorités
  • Planification de tout le projet depuis la conception jusqu’à la série
  • Conception du produit et définition des étapes d’assemblage
  • Prototypage
  • Sourcing
  • Tests et validation
  • Conception et réalisation des moyens de fabrication 
  • Chaîne logistique et définition du dossier de fabrication 
  • Qualification
  • Certification/ homologation

Chaque structure est différente et vient compléter les connaissances, les expertises et les réseaux de l’équipe dirigeante. Ainsi, l’ensemble des experts qui se rendent disponibles dans ces structures augmentent les chances de réussite de la start-up.